Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sponsors

 




Compteur

compteur pour blog
8 septembre 2008 1 08 /09 /septembre /2008 01:04

Article

 

Bonjour à tous,

Voilà nous y sommes, Los Angeles, dernière étape de notre parcours.  Déjà 15 000 km nous séparent de notre point de départ : Vancouver.  La bonne nouvelle est que nous avons déjà vendu la voiture, il ne reste plus qu’à profiter de LA.

Il est temps aussi pour nous de nous retourner un peu, revenir sur quelques moments forts et sur les acteurs de ce voyage. 

Tout d’abord merci à vous tous pour votre fidélité, vous ne pouvez imaginez à quel point c’est bon de se savoir lu. Vous étiez notre principal lien avec la France et c’était important parfois de ne pas se sentir seul dans cette grande aventure.

Une pensée également pour toutes les personnes que nous avons rencontrées et avec  qui nous avons partagé de grands moments de bonheur.

“Special word for all the English guys we met during this trip. Thanks you very much everybody for your joy and your kindness. It was so good to meet you. We hope to see you soon in France. Don’t forget, there will always be a couch to surf at our houses…”

Maintenant un mot au sujet du matériel. Vous nous avez vus discrets tout au long du voyage concernant les performances des vélos. Nous avions peur à chaque fois de manquer d’originalité, c’est pourquoi nous avons décidé de leurs accorder notre dernier article sur ce blog. Contrairement aux idées reçues nous sommes complètement libres de nos propos.  Le partenariat que nous avons avec  Michelin, Kenny et Qbikes n’a rien de restrictif au contraire, il est tourné vers l’ouverture et le voyage, vers le VTT en un mot. Ce n’était pas un privilège d’obtenir leurs soutiens c’est pourquoi nous encourageons toutes les personnes qui souhaitent entreprendre le même genre de projet de se tourner vers eux. Ce sont des entreprises qui chaque jour réinventent un peu plus le monde du VTT alors, pour tous les passionnés, notre mission si vous l’accepter est de faire vivre ce monde.

Un petit mot maintenant au sujet du matériel.

Pour les vêtements Kenny, pour être honnête, nous n’avons rien à redire. Je crois que le meilleur critère pour des fringues de VTT et de pouvoir justement les oublier lorsqu’on roule. Autrement dit, ils nous ont offerts un grand confort et un look super cool. Les maillots étaient très agréables à porter. En plus ils déchiraient tout, excuser l’enthousiasme, mais plus d’une fois des gens auraient voulu avoir les mêmes. Les shorts étaient bien solides et proposer un bon grip au niveau de l’entrejambe. Au final, nous en avons explosé chacun un. Faut dire aussi qu’en 4 mois on s’est souvent trouvé à terre ! Que ce soit à cause d’une pédale auto qu’on  n’arrive pas à enlever à temps, ou à cause d’un freinage qu’on loupe méchamment, dans ce cas on fait un vol plané qui nous éloigne monstrueusement du vélo à l’arrivée, bref les shorts ont pris beaucoup. Avec un vrai cuissard en dessous, le confort était au rendez-vous. Pas de couture qui gène, la coupe était parfaite puisqu’on ne sentait jamais de gênes…  Il en est de même pour les casques, les gants, les chaussettes… on les a retournés dans tous les sens, ils sont usées, mais on le remettra encore sans problème.

 

Voici d’abord le récapitulatif de nos sorties vélo avec le type de VTT pratiqué.

Durée

Lieux

Type de VTT

  3 jours

North Vancouver

Downhill

  3 jours

Mt Washington Vancouver Island

Downhill

7 jours

Whistler

Downhill

  3 jours

Silver Star

Downhill

  4 jours

Rossland

Cross Country

  6 jours

Winter Park

Downhill / Cross Country

  3 jours

Fruita

Cross Counry

  2 jours

Moab

Cross country

  1 jour

San Francisco

Cross Country

 

En un mot, nos vélos ont été absolument géniaux dans toutes les situations ! C’était un vrai plaisir à chaque nouvelle sortie de le retrouver. 3 mois c’est long pour des vélos surtout avec une fréquence de 4 sorties par semaine en enchaînant une multitude de terrains très différents. Au final, seules les chaînes demandent à être changées. Les dérailleurs demandent juste à être réglés mais ils sont encore bons. La peinture a pris des coups, mais ce sont des « cicatrices » que l’on ramène en France avec fierté .Ok pour l’instant ça manque un peu de détails, soyez patients ils arrivent, mais nous voulons en introduction prendre le temps de féliciter Qbikes pour le job qu’ils ont fait car leurs vélos se sont montrés d’une grande qualité.

Maintenant que dire des Segments Replica en général ?

Ce sont des vélos qui demandent au départ un peu d’intention. Ca vaut le coup de passer quelques minutes dans les premières sorties pour régler deux ou trois trucs par ci par là afin de bien les ajuster. Ensuite ils ne demandent qu’une chose : qu’on s’en serve sans complexe. Je pense plus particulièrement aux suspensions Rockshox qui demandait régulièrement de petits ajustements pour être au top.

Que dire des Vélos pour le Downhill ?

Ok les Segments Replica ne sont pas destinés à la base à cette pratique du VTT. Néanmoins ils s’en sont plutôt bien sortis. Les 140 mm à l’avant et à l’arrière se sont montrés suffisant pour  les pistes de niveau débutant à intermédiaire. Que ce soit pour descendre des chemins étroits plein de pierres ou enrouler de longs virages en appuis, si le vélo était bien réglé, il n’y avait plus qu’à envoyer. Par son faible débattement (par rapport à un vrai vélo de DH ou d’enduro) le vélo se montrait vif mais très stable et agréable dans les longues descentes rapides avec petits trous. Par contre si l’on s’attaquait à des pistes de DH pour niveau avancé, il fallait être précis dans son pilotage et prendre sur soi pour encaisser le manque de travail des suspensions. Dans les freinages où le terrain était défoncé, il fallait être physique. Mais bon ça nous a valu de bon souvenir de se tirait la bourre avec  d’autres vélos « soi-disant » mieux adaptés que les nôtres, et de devoir au final les attendre en bas ! Dans ces cas là on oublie la fatigue dans les bras et les mains et on savoure. A ce sujet on a de grands souvenirs. Que ce soit dans la A-line ou la Crank it up à Whistler ou durant la Super D du Crankworx Colorado à Winter Park, les vélos nous ont toujours permis de faire bonne figure et même parfois d’en étonner plus d’un.

Par contre dans les phases de saut, valait mieux savoir où on mettait les roues et ne pas tenter des trucs trop compliqués. Ce qu’on gagne en légèreté on le perd en rigidité ce qui diminuait la capacité du vélo à encaisser, voir parfois pardonner,  les réceptions. Cela dit, il suffisait de piloter plus finement, ce qui ne nous a pas empêcher de rentrer de gros sauts sans se sentir à chaque fois à la limite.

Au sujet des pneus, je dirai qu’il n’y a pas photos. Pour avoir joué le jeu d’essayer les Hutchinson d’origine et les Michelin All Mountain (2.35 avt et 2 .2 ar) dans les mêmes conditions, la différence a été immédiate. Avec les Hutchinson, on perdait souvent l’avant du vélo dans les gros freinages, et en général ça faisait mal. Par contre avec les Michelin, sans avoir changé quoi que ce soit la façon de freiner, d’ailleurs avec eux on a commencé à freiner de moins en moins, on a toujours eu une adhérence maximale. Bon c’est arrivé parfois de perde l’avant et l’arrière mais là, c’était pas leur faute. 0 crevaisons et au final un train de pneu mort, mais ils ont eu une belle vie !

Que dire des vélos pour le Cross Country ?

C’était un régal de pouvoir enchaîner n’importe quelle sortie de n’importe quelle durée avec le même vélo. A force on se sentait de mieux en mieux dessus, et puis c’est comme ça qu’on écrit les histoires. Tel un vieux cowboy faisant la piste avec le même cheval… On est aux US, faut pas l’oublier !  Les seules choses que nous avions à faire étaient de chausser les pneus Michelin XC, de monter les pédales automatiques et d’ajuster les suspensions. Résultat des comptes, de super moments à Rossland, Fruita et Moab avec à la clef, des randonnées mémorables sur quelques un des plus beaux chemins d’Amérique du Nord : Seven Summits (classé IMBA), Slick Rock (l’un des plus beau du monde) et plein d’autres souvent gardés secrets par les locaux qui vivent dans les alentours.

Juste une remarque, il n’y a que dans les énormes montées qu’on regrettait la géométrie du vélo. La hauteur de la garde au sol rendait les choses plus difficiles mais c’est vraiment la seule chose qu’on peut leur reprocher.

 

En un mot, à travers la multitude d’endroits où nous avons roulé nous avons réellement pu apprécier la polyvalence des Segments Replica. Pour toutes les personnes qui veulent mieux se rendre compte, un Album photos nommé VELO a été crée. Vous y retrouvez un concentré des photos de vélo.

Voilà nous en avon fini avec cette Escapade 2008. Notre avion décolle demain pour la France. Cette aventure aura donc durée 4 mois et demi et nous aura fait vivre des moments étonnants. Au delà des endroits magiques que nous avons traversés, au delà des superbes sensations qu'on a ressenties en faisant du vélo, ce qui nous aura le plus marqué est l'accueil des gens. Se lier d'amitié avec des gens et partager avec eux l'émotion du VTT ou tout simplement l'émotion du voyage restera l'un de nos plus grands souvenirs.

Partager cet article
Repost0
27 août 2008 3 27 /08 /août /2008 08:17

Bonjour à tous,


Après la Death Valley, nous sommes passés par Sequoïa park. Nos premières minutes dans le parc nous ont semblées merveilleuses. Le parc est absolument magnifique et ça faisait vraiment du bien de revoir de la végétation. Seulement les routes du parc n'en sont pas moins exigeantes et les campingcar ont tendance à fâcheusement ralentir le trafic. Du coup notre voiture n'a pas aimé la blague. Faut dire, se manger 1500 m de dénivelé en même pas 10 miles c'est costaud. Si elle l'avait fait elle aurait mérité une grosse médaille d'or ! Seulement elle a stoppée net comme d'hab, nous laissant sur le carreau.

 
Sauf que la, pas moyen de faire demi tour en claquant des doigts. Il a fallu attendre qu'elle redémarre...
Bref, plus de rire que de larme.
Du coup nous ne sommes resté que quelques heures dans le parc, le temps de prendre deux ou trois photos :



Le lendemain nous avons enchaîné sur Yosemite. Nous y sommes restés 2 jours (lundi 25 et mardi 26).
Nous avons pu y admirer de superbes séquoïa géants. Bon pas grand chose à dire, ce ne sont que des arbres mais ils imposent le respect. Quand vous imaginez que pour certains ils sont là depuis plus de 2000 ans !




Bon alors là dans ma main, vous voyez la pomme de pain que Guillaume a failli se manger sur la tronche. On était en train de marcher quand soudain, "crouch crouh crach crouch, pouffff ouff " Elle pesait au moins 700 grammes. Encore un écureuil qui voulait se taper un casse dal. Dans ces cas là on pense à l'écureuil de "L'âge de glace". La même chose mais avec un pomme de pain. Moi je me suis maré, Guillaume par contre ...

Sinon aujourd'hui mardi, petite balade dans la montagne jusqu'à une chute d'eau plus jolie.

en bas...

en haut ...

Voilà pour les nouvelles, sinon lundi c'était l'anniversaire de Sophie. Pour ceux qui auraient oublié de lui souhaiter vous avez un surcis à condiion que vous précisiez que vous avez consulté le blog. Dans ce cas vous avez jusqu'à Jeudi soir pour le faire.
Retour aux choses sérieux, nous sommes donc définitivement en Californie, le paysage vaut le détour...



Nous serons dans 2 jours à San Francisco.. Et oui ça sent déjà la fin du voyage mais bon .... En attendant d'y être nous avons une pensée pour tous les ICAM qui ne vont pas tarder à rentrer et qui profitent de leurs derniers jours.
Sinon comme d'habitude, encore plus de photos dans l'album Sequoïa et Yosemite.
A très bientôt ...;

Pierre et Guillaume
Partager cet article
Repost0
27 août 2008 3 27 /08 /août /2008 07:40
Bonjour à tous,


Nous l'avons fait !!!!! We made easy, fingers in the nose !!!
Nous avons traversé la Death Valley là où tout le monde nous prédisait la mort de notre voiture !
Bon ok nous avons un peu triché, nous l'avons traversée entre 6h30 du mat et 7h30. Il y faisait quand même 40 degrés !!
Pour être francs, nous avons été déçus, nous nous attendions à voir des crânes de vaches mortes sur le bas côté ou bien même des panneaux avec des têtes de mort dessus. Finalement ce n'est qu'un désert de plus. Les paysages n'y sont pas forcément plus impressionant qu'ailleur. Jugez par vous même :




Voilà, plus de photos dans l'album Death Valley,

A très bientôt,

Pierre et Guillaume
Partager cet article
Repost0
24 août 2008 7 24 /08 /août /2008 00:23

         Bonjour à tous, mille excuses pour commencer, les aléas du voyage ont fait que notre dernier article date d'y il a 1 semaine. Je vais donc combler le vide. Dans les albums photos Page et Antilope vous verrez parfois de très belles photos toutes de rouge vétues. Nous étions à ce moment en train de visiter un endroit exceptionnel, une balade à l'intérieur d'un canyon très étroit mise en lumière par le soleil du milieu de journée (12 h à 14 h). Cet endroit ce trouve dans une réserve indienne appartenant à la tribue des Navajo. Voilà pour l'avant Vegas.

        Le Grand VEGAS maintenant. Que vous dire pour commencer. Les Américains qui ont bâti Vegas à l'époque ne devaient pas connaitre les mots "progressif" et "raisonable". Je vais vous expliquer en images. Juste 5 min avant de rentrer dans Vegas, les paysages resemblent à ça :


Autrement dit, que du désert...

 Alors, avant de se réfugier à l'hotel, ha oui car la veille nous avions passé la nuit sous la tente à plus de 38 °C, autrement dit nous n'avons pas dormi longtemps, et puisqu'au moment de rentrer dans Vegas la température était de 45 °C à l'ombre. Mais à Vegas il n'y a pas d'ombre ! Donc nous avons comencé par nous rafraichir au musée de l'énergie atomique. Une visite intéressante qui retrace l'évolution des bombes atomiques américaines et l'évolution des mentalités autour de ça. Il ne faut pas oublier que dans le désert, juste à côté de Vegas, pas moins de 300 essaies atomiqes ont été réalisés. Mais ça, pas beaucoup de touristes ne le savent. 

         Sinon, arrivée à l'hotel en milieu de journée. On rentre dans le hal de l'hotel en voiture. Et la, un valet nous ouvre la porte, nous laisse prendre nos affaires et part garer la voiture. Heu ! Même avec notre vieille voiture toute verte on a la classe ! On récupère la chambre, et là, c'est l'exctase. Imaginer, un lit Queen size par personne alors qu'on dort sous la tente depuis deux mois et demi ! Le rêve.




Le soir, buffet à volonté dans le restaurant de l'hotel. Un régal !

 Ensuite, visite du "Strip", il s'agit de la rue où tous les plus grands casinos de Vegas sont présents. Je vous laisse voir les photos. Petite fierté quand en se baladant on tombe sur des enseignes françaises....




Sinon petite dédicasse à Quentin qui voulait absolument voir sa photo sur le blog. Quentin est un ami de Guillaume avec qui nous avons passé notre dernière soirée. Cette soirée était tellement bien que Quentin c'est même endormi dans notre chambre et a complétement oublié de se reveillé le lendemain pour prendre son avion. Un petit exploit qand même qui j'espère ne lui a pas trop coûter cher auprès de ses parents. Se lever à 6h30 du mat après la soirée qu'on avait pas fin, pfff ça aurait été héroîque.. Bisous Quentin , à la prochaine sur Lille !

Au passage, encore merci à tes parents pour la limousine et le Belagio...

Voilà pour Vegas, bilan financier, nous y avons perdu 20 dollars chacun. Ce qui n'est pas énorme en fin de compte...Nous retiendrons quand même que derrière les paillettes et les lumières Vegas n'est pas le paradis. Beaucoup trop de choses sonnent fausses et creuses, ce qui laisse un arrière goût amer... Mais bon, c'est à faire au moins une fois dans sa vie..

Voilà, à très bientôt...
Partager cet article
Repost0
12 août 2008 2 12 /08 /août /2008 18:03

Bonjour à tous,


Profond changement de paysage, nous nous enfonçons encore un peu plus vers l'ouest américan pour y découvrir des canyons de plus en plus imposants. Lorsque l'on se trouve juste au bord, la vue peut s'étendre sur plusieurs milliers de kilomètres. En plus il faut très chaud, hier nous avons relevé 45 degrés. La première impression qui frappe, outre la hauteur des canyons : environ 1500 mètres, c'est le silence qu'il y reigne. Bon ok sauf lorsqu'il y a un con de Français capable de parler du sandwish d'hier qu'il n'a pas bien digéré. Sinon on est bluffés par l'imposante vérité de ces canyons : creusés au fil de milliers d'années. Ils sont là sans broncher, nous offrant leur magnifissance. Et ce silence... qui nous rend sourd parfois. On croyait que rien ne peut vivre ici hors c'est faux. Vous verrez sur les photos que les arbres sont verts. Pour les animaux, en général il squattent là journée dans des endroits frais et ne sortent que la nuit.
Voilà, nous vous laissons découvrir les photos,




A très bientôt.

PS : bon je sais bien, la plupart d'entre vous avait sans doute plein de choses à penser et pas beaucoup de monde était au courant, mais dimanche c'était l'anniversaire de Guillaume. 21 ans quand même. Du coup, si vous pouviez lui envoyer un petit commentaire ça lui ferait plaisir....

Grosse bize à tous,

Pierre et Guillaume.

PS : biensur encore plus de photos dans l'album Canyonlands..

Partager cet article
Repost0
12 août 2008 2 12 /08 /août /2008 17:50

Bonjour à tous les internautes,

L'article qui parrait aujourd'hui date en réalité de deux jours, date où nous étions encore effectivement dans la ville de Moab (Utah).
Après être passé par Fruita, Moab était donc logiquement notre prochaine destination tellement cette ville est connue pour ses pistes de VTT. Seulement nous sommes arrivés en pleine saison touristique. 80 % des touristes étant français ! Imaginez un peu notre frustration après toutes les superbes rencontres que nous avions faites pendant le trip. Et en plus, les Français en vacances à l'étranger, c'est bruyant et pas vraiment intéressant.
Bref, nous n'étions pas là pour ça.



Samedi levé tôt le matin pour voir le lever du soleil sur l'un des plus beau chemin de VTT du monde : Slickrock loop. Spectacle matinal un peu gâché par les nuages mais bon, les émotions étaient là quand même.
Imaginez du sable fin compressé en dune, on a l'impression de rouler sur du papier de verre ! Ca accroche sans aucun problème, par contre faut pas tomber ....

Bizarement ce fut notre seule sortie VTT. Le temps très chaud et les nombreux touristes en excursion avec des 4x4 et des quad sur les chemins nous ont un peu refroidit. On avait pas envie de se retrouver nez à nez avec une moto à la sortie dans virage. Du coup, on a profité du parc naturel de Arches où on a pu apprécier un très joli coucher de soleil.

Du coup nous sommes partis un jour plus tôt. Direction Canyonlands. Mais cette étape fera l'objet d'un autre article.

A très bientôt,

Pierre et Guillaume.


PS: pour les passionés de VTT, vous devinerez facilement à quel bike shop appartient cette façade ... :

Partager cet article
Repost0
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 18:36
Voici juste quelques photos vite fait de notre première sortie à Fruita.
Paysage complétement différent de nos dernières étapes. Ici le sol est rouge et l'après midi la température
dépasse facilement les 40 dégrés. Et dire qu'ici il y a des millions d'années il y avait de l'eau ...
Petite balade se matin vers 7 h 30 sans trop forcer.





A très bientôt,

Pierre et Guillaume
Partager cet article
Repost0
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 04:18

Nous avons constaté que le système d'over blog concernant les photos est assez épuisant lorsqu'il y en a beaucoup...  DONC, voici notre nouvelle galerie.... C'est beaucoup plus beau, plus rapide et plus pratique...

Cliquez sur l'image escapade 2008 en haut de cette page pour acceder à la galerie... Une fois dedans, vous choisissez l'album que vous souhaitez voir, et vous pouvez le voir sous différentes forme...

Amusez vous bien...

Pierre et Guillaume

To see our new galery for pictures, click on the Escapade 2008 logo on the top of this page... It's way better and faster...

Enjoy !

Partager cet article
Repost0
4 août 2008 1 04 /08 /août /2008 21:43
Bonjour à tous !!

We are back !

Après une petite semaine d'absence, nous revoilà avec plein de nouvelles !! Après avoir quitté Cheyenne, nous avions l'intention de visiter Denver, capitale du Colorado, et selon les guides, étape obligatoire... Nous avons fuit cette mégalopole pour nous diriger le plus vite possible vers les montagnes. Un petit air de perif parisien quand même..... (sauf que là c'est minimum 8 voies à 100 km/h)

After a few days without internet access, here we are with lots of news !! After Cheyenne and the rodeo, we wanted to visit Denver, which according to the guides, is a must see in Colorado... But when we arrived, we just went directly to the mountains, the city was too.... city - like...


Nous sommes donc arrivés à Winter Park le 29 au matin. Voici la vue du camping sachant que le lac continue à perte de vue sur la gauche de la photo. C'est mieux que Denver quand même. Pour vous faire partager la météo, sachez que nous sommes à 3000 mètres d'altitude, avec 0°C le matin, et 30 l'après midi... plutôt cold...

We arrived in Winter Park on the 29th, this is the view we had from our campground, way better than Denver... We were at 3000 meters, with 0°C in the morning, and 30 in the afternoon...


Mais nous sommes venus ici,  à Winter Park, pour participer au Crankworx Colorado en tant que volontaires. Le Crankworx c'est un genre de festival en l'honneur du VTT, qui dure 4 jours où s'enchainent toutes sortes d'épreuves réunissant les meilleurs riders de la planète... Voici une des structures du "Slopestyle", autrement dit épreuve de freestyle où le but est de faire les plus belles figures. On se rend peut être pas bien compte, mais le haut de la plateforme est à 5 mètres du sol.

We came here in Winter Park to be volunteers for the Crankworx Colorado... Crankworx is a festival for Mountain Bikers, during 4 days, the best riders in the world fight in different categories... This is the Sopestyle course, where each rider tries to make the best trick he can... You might not see but this feature is 5 meters above the ground...


Alors en tant que volontaires, notre rôle était pour le premier jour de baliser le parcours d'une des courses avec comme seul outils, des rouleaux de bandes aux couleurs de shimano.

The first day, our duty as volunteers was to tape the Super Downhill course with Shimano tape...


Comme d'habitude on ne pouvait pas faire simple. Il a fallu qu'on sympatise avec l'américain le plus sympa de la terre... Mike. Mike étant un des responsables de l'organisation du Crankworx. Le courant est très vite passé et Mike nous a hébergé perndant 4 niuts dans sa maison. (trop froid le camping... beaucoup mieux le canap)

As usual, we had to make it more complicated.... We had to meet the nicest American guy.... Mike. Mike was one of the people in charge of the Crankworx organisation, and we ended up staying at his place for 4 days. (way better than the campground...) Thanks again Mike !!!


Ca c'est la twingo de Mike, 1 mètre de garde au sol, V8 Diesel Super Duty, capable de tracter 25 tonnes !!!!! ça fait tout bizarre de faire un creneau avec ça...

This is Mike's car, for you it might be just a car, but for us it's.... A UFO... the kind of car you would never see in Europe...


Donc nous étions volontaires pour cet événement. Le mercredi 30 nous avons passé la journée à baliser une piste qui servait le lendemain à une course du Crankworx, la All Mountain Super D. A passer sa journée à mettre des banderoles et à repérer le tracé forcément ça donne des idées. C'est comme ça que je (Pierre) me suis engagé pour cette course. La décision a été un peu précipitée et complétement inattendue, inscription 5 min avant la clôture,  mais faut dire, nous étions au CRANKWORX et les frais d'inscription n'étaient que de 40 dollars, ça me démangeait grave grave grave... J'avais le choix entre la catégorie Pro ou Amateur, bon j'ai pris amateur quand même..
Par contre le truc drôle c'est que je n'ai pas eu beaucoup de temps pour m'entrainer. La où tous les inscrits roulaient sur la piste depuis 2-3 jours, je n'ai eu que le temps du repérage d'avant course (environ 1 heure et demie, soit 3 descentes) pour m'y remettre. M'y remettre ? Oui car faut pas oublier qu'on avait pas fait de vélo depuis plus de 2 semaines... Enfin bon, c'est pas grave, de toute manière j'étais tellement énervé que ça ne changait rien.
Le principe de la cource, départ en ligne par vague de 8, d'abord un sprint en montée de 60 m à pieds, puis un autre en vélo de 400 m puis enfin la descente de 5 miles, sois 8 km.
Vient le moment du départ. Ambience super sympa sur la ligne, tout le monde se tape dans les mains, se souhaite bonne chance. Tout le monde se connaissait, ils vivaient tous ici. 
Ok le départ est donné, tout le monde est aux coudes à coudes, pas de cadeau, chaque coureur récupére son vélo, le sprint en danseuse commence.... A ce moment je suis peut être avant dernier avant le virage et la descente... Mais que s'est-il passé ? En fait sous le casque il était impossible de respirer, pourtant j'ai tout donné. C'est peut être les 3500 m d'altitude qui m'ont coupé les pattes... lol Faut dire, on était en montagne que depuis 2 jours, j'ai peut être pas eu le temps de m' habituer...
Bref, sinon pendant la course ça a été un peu mieux. 7 ième sur huit au premier virage, je reviens sur deux gars pendant la course avant de trouvé un moyen de les doubler dans un faux plat. Ce genre de course est génial, départ à 8 coureurs mais sur un "single track", autrement dit sur un chemin juste assez large pour une personne. On se suit les un les autres mais il n'y a pas de place pour doubler, tout ce passe au départ...
Finalement, après 11 min de course, je termine 5 ième sur 8 à 30 seconde du premier. C'est moyen mais bon, c'était super sympa d'y participer.

(Pendant la course).

Mais sinon le Crankworx c'est aussi ça :

Des mecs capables de sauter à 4 mètres de haut et de rentrer des figures allucinantes. Sur la photo du bas on dirait pas mais Cameron Mc Caul (l'un des plus célèbres riders de l'évènement) a quand même la tête à l'envers à 6 m de haut. (et  pour ceux qui connaissent, il a fait un super backflip, autrement dit un superman dans un backflip...)

Nous avons quand même trouvé du temps pour faire du vélo. Ici Guillaume à l'oeuvre. C'est sur qu'après les derniers endroits qu'on a fait, faire du vélo à Winter Park n'est pas vraiment un rêve. Mais le plus cool, c'est l'ambiance. On croise sur le télésiège des gens qui sont venus spécialement pour le Crankworx. Des conseillers techniques, des mecs chargés de la relation entre un sponsor et un pilote, tout un tas de gens plus ou moins importants qui vous racontent des histoires plus ou moins vraies sur ce qui ce passe pendant le Crankworx. Après on fait du vélo avec eux. C'est plutôt sympa.

Voilà voilà, à l'heure où vous lisez cet article nous auvons déjà quitté cet endroit pour partir plus à l'Ouest, à Fruita. Nous serons dans un camping avec internet alors attendez vous à avoir des nouvelles très rapidement. On quitte les montagne pour un paysage quasi désertique, on espère pouvoir vous offrir de superbes photos. 

Right now, we are in Fruita, also known for Mountain Biking, and we have internet access in the campground, so you will hear from us very soon....

A très bientôt, 

Pierre et Guillaume.
 
PS : spéciale dédicasse à ma nouvelle cousine Clara qui a ouvert ses yeux il y a quelques jours. Féliciation au parents et encore gros bisous.
Pierre
Partager cet article
Repost0
28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 18:32

 

Pas le temps de vous dire bonjour tellement il faut qu'on vous raconte notre journée du dimanche 27. (hier).

Nous sommes allés au plus grand rassemblement rodéo des Etats Unis, nous y avons passé plus de 4 heures et c'était absolument mooonnnssttrrruuuueeeeuuxxx !!!!!
En plus par chance hier c'était le jour des finales, autant vous dire qu'il y avait du niveau !

Pour commencer voici les photos :



Voici une des photos prises en dehors de la Arena. On pouvait y trouver de quoi MANGER, ainsi qu'un vrai parc d'attraction. Ici sur la photo, l'image type de l' Américain patriote. Sur d'autres photos on peut voir de vrais cowboys.

Les photos du rodéo sont dans l'album Cheyenne et on va aussi mettre des films sur internet pour mieux se rendre compte.
Alors on s'est d'abord trouvé des chapeaux histoire de se fondre dans la foule. Ensuite on a bu beaucoup de coca et mangé des pitas américaines avec des nachos histoire de sentir de l'intérieur ce qu'un américain moyen ressent quand il regarde un rodéo. (oubliez la digestion, c'est attroce).


Pour ce qui est des photos désolé pour la qualité mais nous étions loin et avec un petit appareil photo numérique. Mais les films vous donnerons un super apperçu de ce que nous avons vécu. Je tiens à préciser que à aucun moment les bêtes sont "maltraitées".

Cette journée de fête américaine commença par une forme de prière au nom de la famille, de la fête et des traditions du Far West américain. Cette prière se termina par le célèbre "God Bless America" et fut suivie de l'Hyme national. C'est le seul moment d'ailleur où on peut voir un cow boy sans son chapeau. Au même moment le drapeau s'élevait dans le ciel et quand la musique s'arrêta, le stade se reveilla pour exalter dans tout les sens. OUAFFF ! Un moment étrangement intense pour nous qui étions étranger à tout ça.
Une dernière remarque aussi, à l'entré de la Arena, il y avait un panneau avec dessus en autre : NO WEAPON.
En gros, vous n'aviez pas le droit de rentré avec votre M 16 ou votre Colt, mais pour ce qui est des couteaux pas de problème. Douce ironie, tous les cowboys avaient leur couteaux à la ceinture. "comment ça j'ai une arme sur moi, mon couteau de 30 cm, c'est pas une arme, c'est mon cure dent...."

Bref, ensuite les différentes disciplines s'enchainèrent. Commençant par le Bullriding, le vrai rodéo avec des boeufs. Ensuite, on a vu des veaux se faire attrapper et ficeller en moins de 20 secondes. Un truc de malade, vraiment...
Je vous passe certaines disciplines moins spectaculaires pour terminer avec la big wild horse race. Il y avait 15 équipes de 3 cowboys, chaque équipe récupère un cheval sauvage qui n'a jamais été monté. Le cheval est livré sans selle bien sur. Au départ de la course, des coups de canon sont donnés pour effrayer les animaux qui commencent à partir dans tous les sens. Les cowboys doivent mettre une selle sur le dos du cheval avant de partir au galop, sans rennes, pour faire un tour de piste. Le premier qui passe la ligne a gagné forcément.
Un moment de pure folie. Les chevaux sont complétement incontrolables, des mecs se font piétiner, d'autres partes en rodéo dans tous les sens, les chevaux se rentrent dedans,  d'autres n'arriveront même pas à mettre la selle alors que le premier passe la ligne. Un gros gros bien plus sympa à voir qu'à faire...

Bref, nous avons passé une journée inoubliable qui nous auras permis de mieux comprendre pourquoi il y a encore des cowboys aux USA. Vu d'Europe se genre de magnifestation n'a pas trop de sens, mais lorsqu'on y est, les choses sonnent différemment. Dans l'album Cheyenne vous verrez au départ des photos de la route entre Missoula et Cheyenne. Ce n'était qu'un désert avec par ci par là des ranchs. Le Wyoming comptant 12 fois plus de bétail que d'hommes, on comprant mieux pourquoi le rodéo a tant d'importance ici.

Voilà, sinon nous avons du revoir notre programme pour les quelques jours qui arrivent. Nous devions aller faire du vélo à Keystone mais la station est en train de changer les remontées mécaniques. Nous avons donc décidé de passé plus de temps à Winter Parc. Le vélo nous manque c'est clair même si ici la journée il fait plus de 40 dégrés.

Attendez vous à voir de nouveaux articles bientôt.



Partager cet article
Repost0